Hall du mérite

L’objectif du Hall du mérite est d’offrir aux élèves de Loyola, actuels et à venir, des exemples « d’hommes et de femmes pour les autres », c’est-à-dire des hommes et des femmes qui servent, ou ont servi, les autres de manière remarquable.

Le Hall du mérite rend hommage aux diplômés et aux collaborateurs de Loyola qui ont contribué de manière importante à la société, dans l’esprit ignacien qui consiste à « vivre pour les autres ». Les personnes intronisées incarnent le mieux les objectifs et les idéaux de Loyola. Le principal critère de sélection de ces personnes, qu’elles soient connues du public pour leur contribution ou qu’elles aient œuvré plus discrètement, mais non moins efficacement, est l’aide remarquable et exceptionnelle qu’elles ont apportée à leur prochain.

Personnes intronisées

2018

M. Jean Béland – 1961

Jean Béland

Jean Patrick Béland est né à Montréal en 1945. Après avoir obtenu son diplôme de l’école secondaire Loyola puis du Collège Loyola, Jean Béland a obtenu une maîtrise en administration des affaires de l’Université Western Ontario en 1968. Il a passé toute sa carrière à la Banque Royale, principalement dans le secteur du financement des entreprises, avant d’être nommé directeur général chez RBC Dominion valeurs mobilières, jusqu’à sa retraite en 2000. Jean était très respecté dans son domaine.

Toujours au service de la collectivité, Jean a siégé à de nombreux conseils d’administration bénévoles, y compris pour le Centre hospitalier de St. Mary, la Queen of Angels Academy, la Fondation des services communautaires catholiques et au sein du Conseil des gouverneurs de l’école secondaire Loyola, qu’il a présidé de 2004 à 2007, une importante période de l’expansion de notre école. À l’époque, sa participation à une retraite Kairos à l’école à l’époque avait laissé une impression durable aux élèves qui ont partagé l’expérience. À l’heure actuelle, il siège aux conseils d’administration du fonds The Pillars Trust Fund, de Cadres disponibles, et du Concours international d’études de cas MBA John Molson. Il est aussi bénévole pour le service Popote roulante et à l’Hôpital général du Lakeshore. C’est un homme de famille dévoué et un ami bienveillant pour les personnes dans le besoin.

M. Noubar Afeyan – 1978

Noubar Afeyan

Noubar Afeyan est né à Beyrouth, au Liban, en 1962. En 1975, fuyant la guerre civile au Liban, sa famille a déménagé à Montréal, où Noubar a fréquenté l’école secondaire Loyola, obtenant son diplôme en 1978. Il a ensuite fréquenté l’Université McGill (B. Sc. en 1983) et le Massachusetts Institute of Technology (Ph.D. en 1987). En 1988, Noubar a fondé PerSeptive Biosystems, une entreprise dont il était directeur général, mais il a aussi cofondé et financé de nombreuses autres entreprises de biotechnologie. En 2000, il a fondé Flagship Ventures (aujourd’hui appelée Flagship Pioneering), qui se concentre sur la création et le développement d’entreprises scientifiques novatrices. Bien qu’il participe à de nombreuses activités entrepreneuriales, Noubar consacre une grande partie de son temps à des initiatives philanthropiques.

En 2008, il a reçu la médaille d’honneur d’Ellis Island pour ses contributions à la société aux États-Unis et en Arménie. Il a également été honoré par le gouvernement arménien (2012, 2014) ainsi que par l’église arménienne (2012) pour son travail exceptionnel au nom de la communauté arménienne à l’échelle mondiale. En 2015, il a cofondé l’initiative 100 LIVES pour commémorer le centenaire du début du génocide arménien. En 2016, 100 LIVES a inauguré le prix « Aurora Prize for Awakening Humanity, » qui est remis annuellement à une personne qui a fait face à des risques personnels pour permettre à d’autres personnes de survivre.

2016

Dr Paul Campbell Noble – 1954

Paul Campbell Noble

Homme de spiritualité et de quiétude, Paul Campbell Noble a, toute sa vie, fait preuve d’un engagement fidèle envers l’Église, donnant généreusement à des causes liées à l’Église et à d’autres causes de justice sociale, notamment à l’organisme Développement et Paix, à la banque alimentaire de Notre-Dame-de-Grâce, et la Maison Benoît Labre. Mari dévoué et père de cinq fils (tous diplômés de Loyola), enseignant, érudit, citoyen engagé, être communautaire, homme de foi, être humain attentionné et âme généreuse, Paul Campbell Noble est le parfait exemple d’un « homme pour les autres » ayant vécu une vie humble et sincère.

M. J. Barry MacDonald – 1961

J. Barry MacDonald

Depuis près de cinquante ans, Barry soutient un grand nombre de causes dont il est souvent le principal mécène, presque toujours en toute discrétion. L’école Loyola a grandement bénéficié de son esprit de bénévolat et d’engagement. En plus de son soutien financier à la Fondation de l’école, il a joué un rôle déterminant dans l’établissement et le développement du tournoi de golf annuel de la Fondation de l’école secondaire Loyola, un événement qui, depuis sa création en 1998, a permis de recueillir des fonds importants pour le soutien des élèves méritants. Il a notamment participé à la campagne de financement « Atteindre de nouveaux sommets » (2003-2009), et a été membre du conseil d’administration de la Fondation de l’école secondaire Loyola de 1997 à 2003. Barry incarne parfaitement la volonté d’être « homme pour les autres ».

M. Stanley Vincelli – 1963

Stanley Vincelli

Véritable « homme pour les autres », Stanley se distingue par son engagement continu, en toute humilité, envers un grand nombre d’organismes sans but lucratif. Il a notamment donné de son temps et de son énergie à la Maison Nazareth, au sein du conseil de la Fondation MAB-Mackay, et au camp Massawippi, un camp d’été pour personnes ayant un handicap physique, ainsi qu’au sein de la Fondation du Centre universitaire de santé McGill. Depuis 2004, Stan est président de la Maison Benoît Labre, un centre de jour pour les personnes sans-abri, ayant contribué de façon importante à la revitalisation de cet organisme. Plus récemment, il a présidé le Conseil des gouverneurs d’école secondaire Loyola, contribuant de façon essentielle au processus de la Planification stratégique de l’école secondaire Loyola, laquelle a été achevée en décembre 2014. Cet homme de conscience et de compassion est un exemple d’engagement envers une vie au service des autres.

M. Gavin Fernandes – 1982 / Mme Teresa Dellar

Fernandes and Dellar

Gavin a commencé à faire du bénévolat alors qu’il était encore un élève de Loyola, et sa passion pour aider les autres s’est, par la suite, traduite par de nombreuses années de service auprès d’organismes de bienfaisance et d’organismes de sa communauté. Aujourd’hui, il consacre le plus de temps possible à la Résidence de soins palliatifs de l’Ouest-de-l’Île, un organisme qu’il a cofondé avec son épouse, Teresa Dellar. L’engagement inconditionnel et la ténacité de Teresa ont été des ingrédients essentiels à la croissance et au développement de Résidence de soins palliatifs de l’Ouest-de-l’Île, un établissement exceptionnel où les patients reçoivent, en tout temps, des soins de confort, un soutien spirituel et psychologique, et des soins palliatifs de grande qualité. Ensemble, Gavin et Teresa ont consacré de nombreuses années au service des autres. Gavin et Teresa sont des exemples exceptionnels de ce que signifie être « hommes et femmes pour les autres ».